Le nom des rues

Certains noms de rues parlent d’eux-mêmes : route de la vallée, de l’église, du moulin d’Ecalles... D’autres sont un peu moins explicites…

Route de Goudemare

C’est le nom de toutes les plaines situées entre les D24 et 57 de Rocquemont à Critot.

Impasse de la côte blanche

Le sol calcaire affleurant a pu être à l’origine de cette appellation bien connue des anciens.

Chemin Emile Carel

Il s’agit d’un chemin rural où habita Mr Emile Carel, homme de caractère, combattant de la première guerre mondiale, poilu de Verdun, ancien porte-drapeau des anciens combattants d’Yquebeuf et ancien cantonnier de la commune. La plaque de rue portant son nom est une façon de rendre hommage à tous ceux qui se sont battus pour notre liberté.

Impasse de la sente à paniers

Un passage à travers le bois de Colmare permet aux yquebois de rejoindre plus rapidement Cailly en portant un panier à chaque bras, ce qui détermine la largeur de la sente.

Impasse des joncs

Cette impasse descend vers un fond humide où de tout temps poussaient des joncs, merveilleux lieu de jeux et de rencontres pour les enfants, il n’y a pas si longtemps…

Chemin des pierres

Il s’agit d’une appellation ancienne. Ce chemin mène à une zone de plaines pierreuses.

Chemin des forrières

Nom couramment rencontré dans nos communes rurales pour marquer la limite des plaines.

Yquebeuf rando

YQUEBEUF RANDO a pris naissance en 1992 sous l’impulsion de notre président d’Honneur Philippe Hamelin.

Que de chemins parcourus depuis le siècle dernier !

Depuis 1992, nous nous retrouvons donc le dernier dimanche de chaque mois pour une randonnée de 20 km environ : 12 km le matin et 8 km l’après-midi après un repas convivial pris au restaurant ou un pique-nique à l’abri.

Nous sommes 45 membres et environ 24 participants à chaque rando organisée sur la Haute-Normandie. Un séjour de 3 ou 4 jours est également organisé dans un gîte pour découvrir des régions plus lointaines.

Pour vous inscrire à l’association, c’est facile , il suffit de contacter
Jean Claude LAVERGNE Tél : 02 35 34 90 97 ou la Mairie d’YQUEBEUF.
La cotisation 2013 est fixée à 10 € . Chaque mois vous recevez par mail ou par courrier le détail de chaque rando.

POUR VOTRE BIEN ETRE ! VENEZ NOUS REJOINDRE !


YQUEBEUF RANDO à la Fête de la Châtaigne à Catenay
Dimanche 25 octobre 2015.

Pour tout renseignements supplémentaires, joindre la secrétaire :

Anne-Marie 06 24 07 94 09 ou 09 52 54 84 67 et anemarib@hotmail.fr

Où sommes-nous ?

Yquebeuf se situe en Normandie… dans le département de la Seine-Maritime.

cartefranceanimee

Au coeur du bocage normand, Yquebeuf apparaît comme un havre de paix, préservé de l’agitation des villes. Grâce au développement des axes routiers, notre village permet malgré tout d’avoir accès à toutes les commodités et activités proposées par la ville de Rouen, à une vingtaine de kilomètres…

© Comité Régional de Tourisme de Normandie

canton2

Yquebeuf est une commune du canton de Clères.

Comment venir chez nous ?

en venant de Rouen :

  • prendre direction Boulogne, Reims
  • emprunter le tunnel de la Grand-Mare, puis continuer sur l’A28 pendant 22 km
  • prendre la sortie “Moulin d’Ecalles direction Buchy – Forges-les-Eaux
  • prendre tout de suite à gauche direction Cailly
  • vous passez au dessus de l’autoroute et vous arrivez à un rond-point
  • tourner à droite, direction Yquebeuf et continuer sur 2.5 km
  • tourner à gauche direction Yquebeuf
    vous y êtes !

Petite histoire du blason

vitrauxC’est en 1994 qu’a été adopté le blason représentant Yquebeuf.

En 1994, l’église a été restaurée et des actions menées afin de classer ou inscrire les autels. Le motif central du vitrail (au dessus de la porte d’entrée de l’église) a été retenu comme blason communal.

Les éléments de ce motif sont en effet des vestiges provenant d’un vitrail de l’ancienne église (avant 1769).

armoiries-yquebeufLe 1er juin 1994, le Ministère de la Culture confirme la décision de la commission nationale d’héraldique d’adopter ce motif comme blason. Le blasonnement est “De gueules à la croix fleurdelysée d’argent”.

De 1802 à 1871

Retour sur Yquebeuf

La cure

Après le départ de l’Abbé Grouard qui devient doyen de Cailly en 1789, le ministère est exercé par l’Abbé Leroux, originaire de Critot, et qui sera aussi vicaire de Collemare de 1803 à 1807. De 1802 à 1807, Jacques Olivier Delastre occupe la cure de Yquebeuf. Il était avant la révolution, curé de la première portion de Cailly. S’étant exilé, il vint à son retour se fixer à Yquebeuf.

En 1808, Monseigneur Cambacérès remanie les circonscriptions des paroisses, et Yquebeuf perd son titre de succursale.

La mairie

Après Jacques Pierre Marie Marette, elle est tenue entre 1796 et 1798 par Jacques Philippe, agent municipal, puis par Nicolas Papillon jusqu’en 1822.

Quelle réunification ?

Le 23 mai 1822, le maire de Yquebeuf, Monsieur Jean Baptiste Fouquet écrit au préfet pour lui donner son accord de principe sur la réunion des communes de Esteville et Yquebeuf tout en lui précisant que cette dernière peut se suffire à elle-même.

Le 20 octobre, se tient une réunion extraordinaire. Après discussions et délibérations, évoquant l’impossibilité d’une telle réunion de territoires, sans nuire aux habitants, le Conseil émet l’avis d’une réunion avec la commune de Colmare. Celle-ci se fera par ordonnance du roi le 20 février 1823. Le maire de la nouvelle commune est Pierre Nicolas du Ruel. Il assurera cette charge jusqu’en 1830. A cette époque, Colmare compte 129 habitants, et Yquebeuf, 101.

La guerre de 1870 et ses conséquences

Le 15 février 1871, le Conseil se réunit sous la présidence de Monsieur Durieu, maire. La commune étant frappée d’une réquisition de quatre mille huit cent soixante-quinze francs par l’armée allemande, et se trouvant dans l’impossibilité de disposer d’une telle somme, le Conseil, après délibérations, ouvre une souscription dans la commune. Les sommes versées vont de 1000 francs pour le maire, à 5 francs. Il y aura 43 souscripteurs pour une somme globale de cinq mille trois cents francs. On ne sait ce qu’il est advenu de l’excédent…

Les cloches

La cloche de Colmare fut descendue en 1867, étant cassée depuis un temps immémorial. Elle pesait 142 kg sans le marteau et était nommée Charlotte. Une nouvelle cloche fut bénie le mardi de Pâques 1868; elle pesait 164 kg et fut nommée Antoinette Clarisse par Monsieur Antoine Durieu, maire.

Quant à celle de Yquebeuf, il s’agit en fait de l’ancienne cloche de Esteville qui avait été bénite en 1764.

De 1713 à 1797

Yquebeuf – Travaux à Colmare

La cure, l’église

La cure de Yquebeuf est occupée de 1713 à 1758 par Etienne Grille, oncle de l’abbé Grouard qui engagera la reconstruction de l’église.

Un état déplorable

Depuis longtemps, les archidiacres visiteurs en avaient constaté le mauvais état. Les réparations effectuées sur leur demande ne pouvaient plus prolonger l’existence d’un édifice qui, de toutes parts, menaçait ruine.

En 1757, Monseigneur de Saint Aulaire écrivait dans son procès-verbal de visite : ” attendu l’état de ruine prochaine et totale où nous a paru être l’église paroissiale de Yquebeuf, nous avons ordonné que l’on fera incessamment toues les diligences nécessaires pour parvenir à la faire réparer, si elle en est possible ou pour la reconstruire si en est besoin “. Ce fut le principal souci de l’Abbé Grouard d’amorcer la restauration complète de l’église.
Vers la reconstruction

En 1767, se tient une assemblée des propriétaires à laquelle se trouvait le Marquis de Boniface, Monsieur du Veneur, Maître des comptes de la ville de Rouen, Seigneur de Beaumont et du petit Rocquemont, Monsieur Duval du Bailly (de Critot) et Monsieur Jacques André Liberge, Bourgeois de Rouen, afin d’examiner l’état de la nef et du clocher.
La reconstruction
On décida de la démolir et de rebâtir une nouvelle nef ainsi que la porte de l’église en face de la grande allée. Le curé a ajouté cette note sur le registre : ” en l’année mil sept cent soixante neuf, la nef et le clocher ont été rebâtis à fondements. Cette ouvrage a coûté quatre mille deux cents livres à messieurs les propriétaires ; les terres et masures du presbytère ont contribué “.

En 1771, Monsieur le curé de cette paroisse a fait reconstruire en entier, à ses frais le chœur de l’église. ” En l’an mil sept cent soixante douze, le cinquième jour du mois d’avril, nous soussigné curé d’Yquebeuf , en vertu de la permission accordée par Monseigneur l’Archevêque (6 mars), avons procédé à la bénédiction du choeuret de la nef de cette église nouvellement construite “.

Au mois de juin 1778, le grand autel de cette église (conçu, dessiné par l’architecte Vauquelin, ce qui explique son classement au niveau national) et tous les ouvrages qui y sont adhérents, ainsi que la niche d’exposition, ont été placés aux frais de Monsieur le curé.
La Révolution

En 1787, c’est Pierre Léon Cordier qui occupe le poste de Maire de Yquebeuf, après son père Guillaume Cordier. En 1790, c’est à Pierre Marie Marette, conducteur des ponts et chaussées, que revient cette charge.
Travaux à Collemare
Après la reconstruction de l’église de Yquebeuf, des réparations sont engagées sur “l’église” de Collemare.

En 1786, une assemblée de propriétaires, trésoriers et habitants de la paroisse décide de “réédifier le mur du cimetière là où il est tombé, de le réparer là où il est besoin, de reconstruire ou réparer les jambes de force, de réparer ou reconstruire la muraille du côté droit depuis la 1ère jambe de force jusqu’à la deuxième et dans ce dernier cas, d’y faire un encadrement de vitrail de la même grandeur que ceux de la chapelle, encadrement garni de barres de fer “.

C’est Jean Blangrenon père, laboureur trésorier, qui est chargé avec pleins pouvoirs, de ces travaux, le tout aux frais de la fabrique à concurrence de 250 livres, le tout devant être fini pour la fin de l’été.
En 1791, c’est Monsieur Deschamps qui occupe la cure de Collemare. L’année suivante, il inhume quantité d’enfants venant de l’hôpital de Rouen. Sans doute mal accepté par la population, ce curé ne fera que des inhumations hormis un baptême le 15 avril 1792.

Confiscation

Le 9 mai 1792, à Collemare, se présente un certain Lengrenay, porteur d’une procuration du Sieur de Gueuteville qui voulait faire entendre à la municipalité qu’il n’était pas immigré (comme beaucoup d’autres nobles) mais seulement parti en Hollande, régler une affaire de succession…
Cette requête est envoyée au district de Rouen.

Le 23 mai, une lettre des administrateurs du district annonce aux officiers municipaux que Me Decaux, juge de paix à Cailly, est nommé par eux pour procéder en présence de 2 membres de la commune, à l’inventaire des meubles du château de Monsieur Gueuteville, “que l’on ne connaît pas pour être domicilié dans le département”. Le 14 Février 1793, les 2 commissaires communaux sont désignés : Jean Blangrenon père et Jean Duboc.

Le 19 mars de la même année, la municipalité envoie l’état de la consistance des biens des émigrés suivant la loi du 1er février 1793.

Le 7 juin, les biens de l’émigré Gueuteville, qui en avait confié la garde à son cuisinier Pierre Aouîs, passent en adjudication à loyer. Nicolas Etienne Godbin et Juste Legras sont parmi les acquéreurs.

En septembre de cette même année, Collemare comptait 143 habitants ; il y en aura 164 en 1797 dont 29 imposables.

Lutte contre le bruit

Les propriétaires d’animaux et ceux qui en ont la garde sont tenus de prendre toutes les mesures propres à réserver la tranquillité des habitants des immeubles concernés et du voisinage, ceci de jour comme de nuit, y compris par l’usage de tout dispositif dissuadant les animaux de faire du bruit de manière répétée et intempestive.

Les occupants et les utilisateurs de locaux privés, d’immeubles d’habitation, de leurs dépendances et de leurs abords, doivent prendre toutes les précautions pour éviter que le voisinage ne soit gêné par les bruits répétés et intempestifs émanant de leurs activités, instruments, appareils diffusant de la musique, machines qu’ils utilisent ou par leurs travaux qu’ils effectuent.

A cet effet, les travaux de bricolage et de jardinage utilisant des appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore tels que tondeuse à gazon, motoculteur, raboteuse, scie mécanique etc… ne sont autorisés qu’aux horaires suivants :

les jours ouvrables, de 8h30 à 12h et de 14h00 à 20h

les samedis, de 9h à 12h et de 14h30 à 19h

les dimanches et jours fériés, de 10h à 12h

Nos déchets

Le ramassage des déchets ménagers

Il a lieu une fois par semaine, tous les mercredis matin.

Le tri sélectif des déchets

Le type de collecte effectuée sur Yquebeuf est une collecte en “apport volontaire”. Les déchets recyclables sont déposés par les habitants dans 3 containers situées à la Mairie.

Pour connaître les déchets qu’il faut déposer dans les containers, consulter la brochure d’information de la SMEDAR: [http://www.smedar.fr]

Le SMEDAR (Syndicat Mixte d’Elimination des Déchets de l’Arrondissement de Rouen) est un syndicat mixte qui regroupe exclusivement des communes et des établissements publics de coopération intercommunale (syndicats de communes, communautés d’agglomération, communautés de communes).

La déchetterie de Buchy

Lieu d’implantation : Zone artisanale des Cateliers à Buchy.
La déchetterie est un lieu organisé, clôturé, gardé et ouvert au public selon des jour d’ouverture précis.
Elle vous permet de vous débarrasser de divers déchets, non acceptés dans vos ordures ménagères.

ATTENTION La C.C.M.E a mis en place un système informatisé pour l’accès à la déchèterie. Ainsi, un badge sera attribué par foyer.

La période de distribution des badges s’organise directement à la déchèterie de Juillet à Décembre 2013 .

Le retrait des badges pour l’ensemble des usagers (particuliers, professionnels) s’effectue auprès des gardiens directement sur place à l’accueil de la déchèterie lors des jours d’ouverture du site à savoir :

sans-titre-1-2-jpg

Le formulaire de demande de badge intégré dans l’édition 2013 du journal communautaire est à remplir, à découper et à présenter au gardien avec un justificatif de domicile de moins de 3 mois, l’ancienne carte de déchèterie et une pièce d’identité. Si toutefois le journal a été jeté, des copies du formulaire sont disponibles à la déchèterie, aux bureaux de la CCME et vous trouverez en pièce jointe le fichier pdf.

Demande de badge :

Les déchets acceptés : voir le site de la communauté de communes du Moulin d’Ecalles www.ccme.fr

Ecoles

Ecole maternelle de la Source

  • Ecole maternelle
  • Chemin départemental 12
  • 76690 Cailly
  • Téléphone : 02 35 32 47 46

La Directrice est Catherine MAJKA.

Ramassage scolaire :

  • 8h40 – Yquebeuf, Abri bus Eglise – retour vers 16h40
  • 8h41 – Yquebeuf, Impasse de la Sente à paniers – retour vers 16h39
  • 8h44 – Colmare, Abri bus – retour vers 16h37

Ecole élémentaire de la Source

  • Ecole élémentaire
  • Chemin départemental 12
  • 76690 Cailly
  • Téléphone : 0235 34 97 78

La Directrice est Mme Céline Vabre-Pailloux.

L’école est constituée de 3 classes.

Ramassage scolaire :

  • 8h40 – Yquebeuf, Abri bus Eglise – retour vers 16h40
  • 8h41 – Yquebeuf, Impasse de la Sente à paniers – retour vers 16h39
  • 8h44 – Colmare, Abri bus – retour vers 16h37

Collège de Clères

  • CES Jean Delatour
  • 830 rue Edmond Spalikowski
  • 76690 Clères
  • Téléphone : 02 35 33 23 52
  • Fax Intendance : 02 35 33 12 41
  • Fax Direction : 02 35 33 55 59

Ramassage scolaire :

SEGPA Leonard De Vinci

Atelier aiguilles

L’Atelier Aiguilles a été créé en 2005.

Tous les vendredis (sauf pendant les vacances scolaires ) de 13h30 à 16h30, les 13 adhérentes se retrouvent pour un après-midi d’échanges de savoirs pour tous les travaux d’aiguilles (patchwork, broderie, points-comptés, tricot, hardanger…)

Une journée d’initiation trimestrielle

Tous les trimestres, a lieu une journée continue d’initiation à une nouvelle technique, comme par exemple l’apprentissage de point de broderie “Hardanger”.
C’est aussi l’occasion d’un moment de convivialité.

Si vous souhaitez découvrir cette association, n’hésitez pas à pousser la porte !

Présidente : Monique Boulanger – Tél 02 35 34 20 17

Ecole de musique du Moulin d’Ecalles

L’école de musique est gérée par une association dédiée : l’Ecole de musique du Moulin d’Ecalles (EMME)

L’objectif est de rendre accessible la pratique musicale à tous les habitants du territoire.

Contact : 02 35 61 29 80

Pour plus d’informations, veuillez cliquer sur le lien suivant :

http://www.musicalles.fr/

Inscriptions pour l’année 2017-2018

Fiche Parents :

Formalités administratives

Inscriptions sur les listes électorales


carte-elecorale
Pour s’inscrire sur les listes électorales, vous devez venir en Mairie avant le 31 décembre, muni des justificatifs suivants :

  • Pièce d’identité
  • Un justificatif de domicile de moins de 6 mois (exp : facture d’énergie ou de télécommunication …)
  • Votre ancienne carte d’électeur (facultatif)

Faire ou refaire sa carte d’identité


carte-identitee
La demande se fait désormais auprès des mairies équipées pour recevoir les demandes de CNI (voir doc joint)

Pour obtenir un Passeport, la Mairie d’Yquebeuf n’est pas équipé pour effectuer cette démarche. Il faudra donc vous rendre à la Mairie de Clères.

Prolongation de la durée de validité de la carte d’identité

Recensement militaire pour les jeunes de – de 16 ans


recensement
Depuis le 1er janvier 1999, tous les jeunes Français, garçons et filles, doivent se faire recenser à la mairie de leur domicile, ou au consulat, s’ils résident à l’étranger.

Cette obligation légale est à effectuer dans les 3 mois qui suivent votre 16ème anniversaire.

Les Français non recensés lors de cette période peuvent régulariser leur situation jusqu’à l’âge de 25 ans. Cette démarche permet d’effectuer le recensement citoyen obligatoire en vue de la participation à la journée défense et citoyenneté (ex-JAPD).

La mairie vous remettra alors une attestation de recensement à conserver précieusement.

En effet, cette attestation vous sera réclamée si vous voulez vous inscrire à tout examen ou concours soumis au contrôle de l’autorité publique (CAP, BEP, BAC, permis de conduire…).

Naissance – Mariage -Décès

livret-de-famille

Reconnaissance

Cette démarche permet d’établir la filiation entre un enfant né hors mariage et ses parents. Elle peut s’effectuer dans n’importe quelle mairie, et à n’importe quel moment.

Pièces à fournir :

  • Avant la naissance : pièce d’identité des déclarants.
  • Après la naissance : pièce d’identité, copie de l’acte de naissance de l’enfant.

Mariage

Chacun des futurs époux doit fournir les pièces suivantes :

  • 1 pièce d’identité
  • 1 ou 2 justificatifs de domicile ou de résidence
  • Informations relatives aux témoins (noms, prénoms, date et lieu de naissance, profession et domicile)
  • 1 copie intégrale de l’acte de naissance :

 de moins de 3 mois, si le service délivrant la copie se trouve en France,

de moins de 6 mois, si le service délivrant la copie se trouve à l’étranger.

Si l’un des futurs époux est étranger, il doit fournir des documents spécifiques à sa nationalité (se renseigner à la mairie ou au consulat).

Si les futurs époux ont conclu un contrat de mariage, ils doivent produire un certificat du notaire.

Si les futurs époux ont choisi comme lieu de mariage la commune où réside un parent, des justificatifs de domicile du parent concerné sont exigés.

Dans certaines situations familiales particulières (veuvage, par exemple), des pièces complémentaires peuvent être demandées.

Duplicata du livret de famille

Pour effectuer ce duplicata il faut vous adresser à la Mairie du lieu de mariage ou du domicile.

Pièces à fournir :

  • Justificatif de l’identité du demandeur qui doit être l’un des titulaires du livret.
  • Justificatif de domicile : titre de propriété, avis d’imposition ou certificat de non-imposition, quittance de loyer, d’assurance du logement, de gaz, d’électricité ou de téléphone.
  • Informations à fournir concernant les actes du livret (nom, prénoms, date, lieu de naissance, etc) qui sera reconstitué.

Pour tous renseignements, adressez-vous à la Mairie d’Yquebeuf au 02 35 34 22 85.

Numéros utiles

Pompiers : 18 ou 112

SAMU : 15

Police : 17

Centre Anti poison : 0 825 812 822

Accueil sans abris : 115

Enfance maltraitée : 119

SOS Amitié : 02 35 03 20 20

Communauté de Communes du Moulin d’Ecalles (CCME) : 02 35 34 73 74

Pays entre Seine et Bray : 02 35 23 86 18

Poste de Cailly : 02 35 80 28 89 lundi au vendredi : 14h – 17h samedi matin : 9h – 12h

Bibliothèque de Cailly : lundi 16h – 19h mercredi 10h – 11h30

Syndicats intercommunaux

Syndicat Intercommunal du Collège Jean DELACOUR (Clères)

Il a pour objet, en liaison avec le département, le ramassage scolaire, la gestion du collège. Il participa au financement de l’alimentation bio des collégiens, au voyage des 4ème dans un pays de l’Union Européenne. Le président est Georges MOLMY, Maire d’Yquebeuf.

Il regroupe les communes suivantes : Anceaumeville, Les Authieux Ratieville, Le Bocasse, Cailly, Claville-Motteville, Clères, Esteville, Frichemesnil, Grugny, La Houssaye-Béranger, Mont-Cauvaire, La Rue Saint-Pierre, Saint-Germain-Sous-Cailly, Sierville, Yquebeuf.

Pour la commune d’Yquebeuf, les délégués sont les suivants :

  • Délégués titulaires : Georges Molmy, Frédéric Bernier
  • Déléguées suppléantes : Anne-Laure Laurent, Marina Delettre

Communauté de Communes du Moulin d’Ecalles

Pour la commune d’Yquebeuf, les délégués sont les suivants :

  • Délégué titulaire : Georges Molmy
  • Délégué suppléant : Stéphane Vatelier
  • Site web ; http://www.ccme.fr

SIAEPA ds sources de la Varenne et de la Béthune

Le président est M. Georges MOLMY, Maire d’Yquebeuf.
Pour la commune d’Yquebeuf, les délégués sont les suivants :

  • Délégués titulaires : Georges Molmy, Denis Douyère
  • Délégués suppléants : Jean-Claude Leclerc, Marina Delettre

Arrêté Préfectoral portant dérogation à la limite de qualité pour les triazines sur les eaux distribuées par le syndicat d’eau et d’assainissement des sources Cailly, Varenne, Béthune.

arrete-prefectoral-de-derogation-siaepa-varenne-bethune

Approbation des statuts du SIAEPA des sources CAILLY, VARENNE, BETHUNE

statuts-du-siaepa

SDE76 – Syndicat Départemental Electrique de Seine-Maritime
Pour la commune d’Yquebeuf, les délégués sont les suivants :

  • Délégué titulaire : Georges Molmy
  • Déléguée suppléante : Françoise Auber

Office de Tourisme du Canton de Clères

59, avenue du Parc – 76690 Clères. Téléphone : 02 35 33 38 64
La Présidente est Madame Nathalie THIERRY, Maire de Clères.
Pour la commune d’Yquebeuf, les délégués sont les suivants :

  • Délégués titulaires : Elisabeth Petit, Denis Douyère
  • Délégués suppléants : Françoise Auber, Marina Delettre

SAGE – Schéma d’Aménagement et de Gestion de l’Eau

Pour la commune d’Yquebeuf, les délégués sont les suivants :

  • Déléguée titulaire : Anne Laure Laurent
  • Délégué suppléant : Denis Douyère

Syndicat du Bassin Versant Clères-Montville

Pour la commune d’Yquebeuf, les délégués sont les suivants :

  • Délégués titulaires : Claire Alleaume, Stéphane Vatelier
  • Délégué suppléant : Anne-Laure Laurent, Marina Delettre

Commissions communales

Travaux et Bâtiments Communaux

  • Françoise Auber
  • Frédéric Bernier
  • Jean-Claude Leclerc
  • Georges Molmy

CAO (Comission d’Appel d’Offre)

  • Françoise Auber
  • Frédéric Bernier
  • Pierre-Henry Carcel
  • Anne-Laure Laurent
  • Jean-Claude Leclerc
  • Georges Molmy

Ecole de Cailly

  • Marina Delettre (titulaire)
  • Anne-Laure Laurent (titulaire)
  • Claire Alleaume
  • Stéphane Vatelier
  • Georges Molmy

Urbanisme (Habitat, Environnement, Aménagement

  • Françoise Auber
  • Frédéric Bernier
  • Pierre-Henry Carcel
  • Jean-Claude Leclerc
  • Georges Molmy
  • Elisabeth Petit

CCAS/ADMR/SIAD

  • Françoise Auber
  • Claire Alleaume
  • Pierre-Henry Carcel
  • Marina Delettre
  • Anne-Laure Laurent
  • Georges Molmy

Communication/Bulletin Communal/Site internet

  • Pierre-Henry Carcel
  • Denis Douyère
  • Georges Molmy

Voirie

  • Georges Molmy
  • Stéphane Vatelier

Espace Arts & Cultures

  • Claire Alleaume
  • Françoise Auber
  • Frédéric Bernier
  • Pierre-Henry Carcel
  • Jean-Claude Leclerc
  • Georges Molmy
  • Elisabeth Petit

Infos pratiques

La mairie est ouverte au public :

le mardi de 17h30 à 19h30
et le vendredi sur rendez-vous à partir de 18h30.

Pour tout autre besoin : contacter le maire ou les adjoints.

Monsieur Georges Molmy
Tél : 02 35 34 22 65

Monsieur Jean-Claude Leclerc
Tél : 02 35 34 28 66

Madame Anne-Laure Laurent
Tél : 02 35 32 19 11

Monsieur Stéphane Vatelier
Tél : 02 35 34 63 63

Année 2014

La fête des voisins 2014

fete-des-voisins-img-6

fete-des-voisins-img-2


11-novembre-2014


Samedi 4 janvier à 16h, Georges Molmy, Maire , accompagné de quelques conseillers municipaux accueillait Pascal Martin,conseiller général, des collègues maire des communes voisines, les pompiers de Cailly, la presse locale et les habitants d’Yquebeuf pour les traditionnels vœux de début d’année.

Georges Molmy excusait d’abord Mme Chauvel, députée, Mme Morin-Desailly, sénatrice et les conseillers municipaux absents et remerciait le boulanger de Cailly qui avait confectionné bénévolement un pain « géant » pour annoncer la nouvelle année.

Au nom du conseil municipal, Georges Molmy adressait à tous des vœux sincères et chaleureux pour 2014 d’épanouissement personnel, familial, amical et professionnel à travers engagements individuels ou collectifs. Il exprimait toute sa sympathie et son soutien à tous ceux qui sont touchés par la crise actuelle, ceux qui rencontrent des problèmes de santé ou viennent de perdre un être cher ;

– deux figures d’Yquebeuf viennent de nous quitter :

  • Jean Cointrel qui a participé activement à l’élaboration de l’opuscule « Yquebeuf 800 ans d’histoire »
  • Michel Martin, ancien facteur, véritable lien social pendant son activité professionnelle.

Enfin, Georges Molmy remerciait celles et ceux qui l’accompagnent, qui s’investissent au service du bien commun (élus, personnel municipal, membres du CCAS et des associations ainsi que les conjoints de ceux-ci)

Accueil des nouveaux habitants :
Georges Molmy souhaitait la bienvenue à huit nouveaux jeunes foyers permettant un renouvellement de la population et deux cadeaux de naissance étaient distribués aux parents de Jean Sénécal né le 10/02/2013 et Emma Probin née le 8/04/2013.

Bilan et perspectives :

Georges Molmy veut rester optimiste face à la crise : l’Europe semble redémarrer et notre pays doit en bénéficier pleinement. Nos collectivités participent à l’effort par les investissements publics et aussi par la restriction de nos dotations budgetaires. Il ne faut pas se démobiliser pour ne pas démobiliser nos citoyens : c’est notre responsabilité d’élu.
Cette année, nous avons pu nous opposer sur des questions de société ; Néanmoins, sans renier nos convictions, soyons convaincu que celui qui ne partage pas notre point de vue, détient cependant une part de vérité et qu’il faut lui être attentif : la paix et la cohésion sociale sont à ce prix.

Que cette année soit synonyme pour chacun de solidarité, de respect mutuel et de sérénité.

Bilan

Au niveau intercommunal
Sachons rester solidaires dans les dépenses mais aussi pour les recettes.

  • Collège Jean Delacour : il a obtenu le label développement durable.
  • SIAEPA : regroupement du SIAEPA du Haut Cailly et du SIAEPA des sources de la Varenne et de la Béthune en un seul syndicat, le SIAEPA des sources Cailly, Varenne, Béthune.
  • CCME : Aide importante à l’école de musique (55000€/an). Nous remercions les professeurs de l’école de musique présents qui ont interprété la Marseillaise et l’Hymne Européen.

Au niveau communal :

  • Aide à la formation et l’emploi des jeunes : accueil d’une stagiaire à la mairie pendant 3 mois (de avril à juin) et emploi d’avenir depuis le printemps en la personne de M.Morgan Lemercier
  • Projet « Internet pour tous » : de mars à décembre, mise à disposition d’outils informatique et formation.
  • Audit Energétique
  • Investissements : Rénovation du bloc Mairie/Ecole, fermetures magnétiques des portes
  • PLU : finalisation et démarrage de l’enquête publique (du 3 janvier 2014 au 3 février 2014)
    Le Plan Local d’Urbanisme arrive enfin dans sa phase finale . Après les différentes réunions de présentation publique : Le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD ), le rapport sur les marnières, le schéma de gestion des eaux pluviales et le 25 juin le projet d’arrêté du PLU avec entres autres les différents Zonages ; Le PLU est arrêté lors du Conseil Municipal du 26 juin 2013. Après les dernières modifications, il est remis pour avis aux services de l’Etat , aux organismes associés et aux collectivites locales soit 25 exemplaires dont 18 sous forme de CD rom.
    Les nouvelles réglementations plus contraignantes ( Grenelle 2 ) nous ont imposé de modifier nos premières versions : diminution du nombre de parcelles afin de consommer le minimum de terres agricoles.
    L’arrêté de Monsieur le Préfet conclura cette longue démarche.
  • L’ANPCEN (Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes) nous a attribué 5 étoiles.

Perspectives 2014

Il appartiendra au futur Conseil Municipal d’établir ses projets :

-Elections Municipales 23 et 30 Mars.

-Elections Européennes le 25 Mai : L’Union Européenne a droit à notre considération. Elle n’est pas la source principale de nos difficultés.

Georges Molmy concluait sur ces mots : « Restons créatif, confiant et audacieux » et invitait à partager le verre de l’amitié.

L’équipe municipale

Le maire est Monsieur Georges Molmy.

Il est entouré de trois maires adjoints

  • Jean-Claude Leclerc
  • Stéphane Vatelier
  • Anne-Laure Laurent

et de 7 conseillers municipaux

  • Claire Alleaume
  • Françoise Auber
  • Frédéric Bernier
  • Pierre-Henry Carcel
  • Marina Delettre
  • Denis Douyère
  • Elisabeth Petit